Publications récentes

Venez-nous voir à Québec le 20 mai prochain!

Rencontre Destination WDW 2018

Joignez-vous à nous afin de souligner le 6e anniversaire du Podcast Destination WDW !

Venez échanger avec Jean Philippe, Paul, Michel, Clifford, Éric et Stéphane, et prendre part à des d’activités inspirées de vos parcs favoris.

 

C’est quand ? Dimanche 20 mai à 13h
C’est où ? Centre Monseigneur Marcoux 1885 Chemin de la Canardière, Québec (QC)  G1J 2E5
C’est quoi? Une journée d’activités avec des fans Disney!

 

Au programme :

 

  • Jeux, capsules vidéo et animations surprises
  • Enregistrement Live du Podcast Destination WDW :
  1. Un mini ‘’D23’’ à la sauce Destination WDW avec notre Cast Member préféré Michel qui nous présentera tous les projets en cours dans les parcs Disney, incluant de l’information sur le nouveau Toy Story Land et sur projets Star Wars.
  2. Un tournoi des meilleurs restaurants service rapide dans les parcs dans lequel vous serez invités à vous prononcer.
  3. La conclusion de notre série ‘’100 choses qui nous rendent heureux au Walt Disney World Resort’’.

 

Et surtout, des échanges et discussions avec des passionnés des parcs Disney !!!

 

En fin de journée, ceux qui le désirent peuvent se joindre à nous pour un repas.

 

Au menu :

 

Bar à poutine ! Vous pourrez concevoir votre propre poutine avec l’équipe du restaurant Côtes à côtes. Choix de sauces, condiments et viandes.

 

Un breuvage inclus (jus, boissons gazeuses, eau) et un dessert.

 

 

Note : Bien que l’activité s’adresse principalement à une clientèle adulte, les enfants sont les bienvenus si vous croyez qu’ils seront intéressés à participer à ce type de programmation. Sachez cependant qu’aucune zone de jeu ou divertissement spécifique aux enfants n’est disponible sur les lieux.

 

 

Coût :

Adultes : 

Accès aux activités de la journée : 8$ taxes incluses

Accès aux activités de la journée et repas en soirée : 22$ taxes incluses

 

Enfants (moins de 18 ans)

Accès aux activités de la journée : 4$ taxes incluses

Accès aux activités de la journée et repas en soirée : 14$ taxes incluses

Le nombre de places est limité. Faites-vite! 

Inscription :

 

Important : avec votre inscription, svp nous indiquer si vous êtes intéressés à ce qu’un service de bar soit offert lors de l’événement. Nous déterminerons par la suite si un tel service est offert selon le nombre de gens intéressés.

  1. Envoyez-nous à l’adresse courrielpodcast@wdworld.com les noms de tous les participants que vous désirez inscrire en précisant le nombre d’adultes et d’enfants.
  2. Attendez le courriel de confirmation de votre inscription et du montant total du paiement à effectuer. Cette étape est essentielle.
  3. Une fois le courriel de confirmation reçu, procédez au paiement des frais d’inscription par virement Interac à partir du site web de votre institution financière.
  4. Le virement doit être effectué à l’adresse destinationwdw@outlook.com
    ii. Dans le champ Notes/Commentaires, indiquez la question et la réponse de sécurité qui vous ont été transmis par courriel suite à votre inscription.
    iii. Une confirmation de paiement et une facture vous seront transmises dans les meilleurs délais.

Important : Les places à cette activité sont limitées. Votre inscription n’est confirmée que lorsque votre paiement est reçu par les organisateurs. Notez que seuls les paiements électroniques seront acceptés et qu’aucun paiement ne peut être fait sur place.

Politique d’annulation : Considérant les délais de commande encourus, aucun remboursement ne sera effectué après le 6 mai. Cette règle est appliquée en raison des contraintes liées au traiteur. En cas d’annulation, la totalité de votre facture vous sera remboursée moins 1$ pour assumer les frais bancaires.

Star Wars: Episode VIII: The Last Jedi

Date de sortie: 27 mars 2018

 

L’épisode VIII de la saga Star Wars a littéralement polarisé les fans de la franchise. Certains ont réellement détesté, d’autres ont complètement adoré et quelques uns sont perdus entre les deux, comme une princesse Leia flottant dans l’espace.

Mais que vous avez aimé ou non cet épisode, si vous êtes fan de Star Wars, vous devez absolument vous procurer l’édition Blu-ray, ne serait que pour le documentaire The Director and the Jedi qui est à voir et à revoir.

On a l’habitude des images en coulisses et des différentes  »featurettes » normalement offertes lors de sorties DVD et Blu-ray, mais The Director and the Jedi est monté et présenté dans le format d’un documentaire classique et nous en montre beaucoup sur le tournage mais aussi sur l’expérience de vie que ce tournage a procuré à différents intervenants, principalement le réalisateur Rian Johnson et Mark Hamill. Ce dernier, ayant un tout autre point de vue que le réalisateur sur ce que représente son personnage de Luke Skywalker et le rôle qu’il devrait jouer dans cet épisode et cette nouvelle série, passera par plusieurs gammes d’émotions, voulant donner le meilleur de lui-même et amener le personnage là où le réalisateur le souhaite malgré son désaccord profond. Dans ce documentaire d’une heure trente, on réalisera que peu importe notre opinion sur le film, Johnson a tout donné pour créer l’épisode qu’il souhaitait offrir aux fans. On s’attarde à certaines scènes marquante de The Last Jedi, dont la scène du casino, chère au réalisateur mais que j’ai pourtant détesté, les auditions pour le personnage de Rose qui n »étaient pas terminées alors que le tournage du film était déjà débuté, la touchante réunion de Mark Hamill et de la marionnette de Yoda (et de Frank Oz qui la manipule) et le tournage d’une scène forte en émotions mettant en vedette Hamill et Carrie Fisher. Du pur plaisir pour les fans.

Dans les autres suppléments, il y a des scènes supprimées, un court-métrage sur la vision de la Force de Johnson, la performance avant les effets spéciaux d’Andy Serkis en Snoke et plus encore.

Pour ce qui est du film, je ne veux pas trop élaborer sur le sujet pour ne pas gâcher le plaisir de ceux qui ne l’ont pas encore vu, mais je suis comme la princesse Leia flottant dans l’espace. Je semble dériver davantage vers la planète de ceux qui n’ont pas aimé. Trop d’humour (quoi que la version originale anglaise a une approche plus subtile dans le jeu), trop d’incohérences (on en n’est pas à une incohérence près dans Star Wars, je vous le donne) mais surtout, trop d’intrigues présentées dans The Force Awakens ont été rapidement écartées par Johnson pour laisser place à sa vision de la trilogie. Le seul problème, c’est que c’est J.J Abrams qui reprendra la place derrière la caméra pour l’épisode suivant. Bonne chance J.J!

Pour acheter votre copie

LA PRODUCTION DE “CAPTAIN MARVEL” DES STUDIOS MARVEL A DÉBUTÉ

LOS ANGELES, CALIF. (26 MARS 2018) – Les studios Marvel ont débuté le tournage des scènes principales du nouveau film « Captain Marvel »,  à Los Angeles en Californie.   La production tourne dans la région et dans la ville de Los Angeles, qui servira également de base pour le film. La production tournera également  à Fresno, en Californie, ainsi qu’en Louisiane, notamment à Baton Rouge et à la Nouvelle-Orléans.
 
“Captain Marvel”  des Studios Marvel, dont la sortie est prévue aux États-Unis le 8 mars 2019, est réalisé  par l’équipe de scénaristes et de mise en scène d’Anna Boden et Ryan Fleck, les films auxquels ils ont collaboré incluent “Mississippi Grind” et “Half Nelson”.  Une équipe d’écrivains accomplis a écrit le scénario, y compris Meg LeFauve (“Inside Out”, “The Good Dinosaur”), Nicole Perlman (“First Man”  à venir, “Guardians of the Galaxy”  des Studios Marvel), Geneva Robertson-Dworet (« Tomb Raider », « Sherlock Holmes 3 » à venir), Liz Flahive et Carly Mensch (« Glow »), ainsi que Anna Boden et Ryan Fleck.
 
Le film met en vedette la gagnante aux Academie Award ® Brie Larson (“Room », “Kong: Skull Island »), Samuel L. Jackson (“Avengers: Age of Ultron” des Studios Marvel, “The Hateful Eight »), Ben Mendelsohn (“Rogue One: A Star Wars Story”, “Ready Player One”), Djimon Hounsou (« Blood Diamond”, “Guardians of the Galaxy » des Studios Marvel), Lee Pace (« The Book of Henri », “Guardians of the Galaxy” des studios Marvel), Lashana Lynch (“Brotherhood », »Fast Girls »), Gemma Chan (“Humans”, “Fantastic Beasts and Where to Find Them”), Algenis Perez Soto (« Sambá », »Sugar »), Rune Temte (« Eddie The Eagle », « The Last Kingdom »), McKenna Grace (« I, Tonya », “Gifted”), avec Clark Gregg (« Live by Night »,  » The Avengers” de Marvel), et Jude Law (“Spy”, “The Grand Budapest Hotel”).
 
L’histoire suit Carol Danvers alors qu’elle devient l’une des héroïnes les plus puissantes de l’univers lorsque la Terre est prise au milieu d’une guerre intergalactique entre deux races d’extraterrestres. Prenant place dans les années 1990, « Captain Marvel » est une toute nouvelle aventure d’une période inédite dans l’histoire de l’Univers Cinématographique de Marvel.
 
Kevin Feige est le producteur de « Captain Marvel » des Studios Marvel. Louis D’Esposito, Victoria Alonso, Jonathan Schwartz, Patty Whitcher et Stan Lee sont producteurs exécutifs avec Lars Winther en tant que  coproducteur / premier assistant réalisateur et David Grant en tant que coproducteur.
 
L’équipe de création des réalisateurs Anna Boden et Ryan Fleck comprend le directeur de la photographie Ben Davis (“Three Billboards Outside Ebbing Missouri”, “Doctor Strange” des Studios Marvel), le chef décorateur  nommé pour un Oscar®, Andy Nicholson (“Gravity”, “Jurassic World: Fallen Kingdom”), la chef costumière Sanja Hays (“The Fate of the Furious”, “Star Trek: Beyond”), les monteurs  Elliot Graham (“ Steve Jobs”, “ Molly’s Game”) et Debbie Berman (“Black Panther », “Spider-Man: Homecoming »), deux fois en nomination aux Oscars, le superviseur des effets visuels Christopher Townsend (“Avengers: Age of Ultron” et “Guardians of the Galaxy Vol.2” des Studios Marvel), le coordinateur des cascades, Jim Churchman (“Doctor Strange”  et “Ant-Man”  des Studios Marvel) et six fois nommé aux Oscars, Dan Sudick, superviseur des effets spéciaux (“Avengers: Infinity War” et “Black Panther” des studios Marvel).
 
Basé sur le personnage de Marvel comic apparu en 1968, « Captain Marvel » continue la lignée des épopées épiques sur grand écran racontées dans “Iron Man,” “The Incredible Hulk,” “Iron Man 2,” “Thor,” “Captain America: The First Avenger,” “Marvel’s The Avengers,” “Iron Man 3,” “Thor: The Dark World,” “Captain America: The Winter Soldier,” “Guardians of the Galaxy,” “Avengers: Age of Ultron,” “Ant-Man,”  “Captain America: Civil War,” “Doctor Strange,” “Guardians of the Galaxy Vol. 2,” “Spider-Man: Homecoming,” “Thor: Ragnarok” et, plus récemment dans » Black Panther « .
 
Avec la sortie de « Black Panther » en février, les Studios Marvel poursuivent leur succès sans précédent. Au moment de la sortie, le film a enregistré le deuxième plus grand week-end d’ouverture de tous les temps avec 202 millions de dollars et est sur la bonne voie pour devenir le film de super-héros le plus rentable au box-office national. Le film a rapporté plus de 1,1 milliard de dollars dans le monde à ce jour. « Black Panther » a propulsé la série de films de Marvel #1 au box-office national d’ouverture à un record de 19 films consécutifs.

Thor : Ragnarok (blu-ray)

Date de sortie: 6 mars 2018

Thor est emprisonné à l’autre bout de l’univers sans son puissant marteau et se retrouve dans une course contre la montre afin de retourner à Asgard avant que n’ait lieu Ragnarok ; la destruction de son monde et la fin de la civilisation Asgardienne, subies par une nouvelle menace puissante, l’impitoyable Hela. Mais avant tout, il devra survivre à un combat de gladiateurs mortel qui l’oppose à un ancien allié et compagnon Avenger, l’incroyable Hulk !

Ce film est le troisième chapitre des aventures du Dieu du tonnerre dans l’univers cinématographique de Marvel et a électrifié les cinéphiles et les critiques, récoltant plus de 845 millions de dollars au box-office mondial. Personnellement, je m’explique mal cet engouement. Thor : Ragnarok étant à mon avis un bon divertissement, sans plus.

Ce troisième opus marque un changement dans le ton de cette trilogie alors qu’on tente de renouveler la série en utilisant les ingrédients qui ont fait de Guardians of the Galaxy, une autre franchise de Marvel, un franc succès. On y a donc ajouté une (trop) grosse dose d’humour et de musique en allant même nous offrir une scène d’action pendant laquelle Thor combat ses ennemis au son de la chanson Immigrant Song de Led Zeppelin. Alors que la présence de musique rock s’explique bien avec les Gardiens de la Galaxie en raison des compilations de chansons rock classique sur  les cassettes de la mère de Star Lord, dans Thor, c’est une toute autre histoire. Je cherche toujours le lien.

Côté humour, on assiste à un réel feu roulant de blagues. Alors que certains touchent la cible, d’autres tombent à plat.

Ce qui m’a le plus surpris est la piètre qualité de certains effets spéciaux, dont Hulk, un personnage important du film. Le genre d’effet qui sera risible dans quelques années. Également, alors que Marvel nous a habitué à des scénarios élaborés et parfois même complexes, le fil conducteur est plutôt mince et l’histoire simpliste.

La distribution est toujours aussi solide, spécialement Cate Blanchette dans le rôle d’Hela qui est parfait dans ce rôle de vilaine.

Plusieurs suppléments sont offerts incluant les traditionnelles scènes supprimées, les bloopers mais surtout un court-métrage exclusif  »Team Darryl ».

Pour vous procurer votre copie:

http://amzn.to/2oMf8Es